Redéfinir les standards de la parentalité

Bilan de mes plans de naissances: détails et flexibilité

Bilan de mes plans de naissances: détails et flexibilité

Lorsque j’attendais mon premier bébé, j’ai entendu parler du fameux Plan de naissance, document qui permet de communiquer aux personnes qui nous accompagnent pour la naissance comment nous voyons l’accouchement et les choix qui l’entourent. Cela me paraissait bizarre de faire un plan, car on a beaucoup travaillé avec notre sage-femme le fait que le propre d’un accouchement est de surprendre. C’est une suite de petits événements inconnus et imprévus auxquels les parents doivent s’adapter. Alors on a décidé de préparer des souhaits de naissance, mais pas de le voir comme un plan. Je trouve qu’il s’agit du premier apprentissage qui va nous suivre toute notre vie dans notre rôle de parent: il faut s’adapter! On a donc choisit les règles du jeu sans contrôler la partie pour que les personnes qui allaient nous entourer s’en servent et les respectent.

J’ai donc préparé de petits cartons de couleur où j’ai indiqué:

  • Les valeurs pour mon accouchement: Courage, complicité, adaptation, non-violence
  • L’ambiance recherchée: Positive, accueil, calme, me laisser aller dans mon monde intérieur, montrer que vous croyez en moi
  • Nos souhaits pour le travail: mouvement, marche, relaxation, respiration, ballon, massage, Bonapace, accupression, bain, chaud/froid
  • Nos souhaits pour la naissance: Miroir, massage et chaleur sur le périnée, papa accueille le bébé, peau à peau.

J’avais prévu accoucher à la maison des naissances, donc les autres décisions que nous avions prises par rapport à l’accouchement et la naissance étaient bien inscrites dans notre dossier (par exemple, décliner l’administration de l’onguent dans les yeux) et certaines autres choses étaient automatiques à notre maison de naissance, comme le nombre limité d’intervenants, le clampage du cordon très tard, l’intimité en famille pour presque tout le séjour, la piqure en dessous du pied durant la visite au jour 3 (et non au jour 1). Donc je n’avais pas pensé préciser cela dans nos souhaits de naissance.

J’ai aussi appris beaucoup à propos des possibilités en consultant les droits des femmes à l’accouchement.

 

Le test de la réalité

Mais finalement, à cause d’un liquide amiotique méconial, nous avons dû nous rendre à l’hôpital dès le début du travail. Bien que notre Sage-femme ait parlé au moins 30 minutes avec l’équipe de l’hopital avant notre arrivée, il manquait tout de même quelques éléments à communiquer aux personnes qui se sont occupées de nous là-bas. Nous avons eu la chance d’avoir une médecin de famille et une infirmière très à l’écoute de nos souhaits tout au long de l’accouchement. Nous avons fait le point en arrivant avec la médecin sur le protocole dans lequel nous entrions: Ocytocine de synthèse par intraveineuse dès que possible et pour tout l’accouchement. Nous avons aussi discuté de notre souhait de vivre un accouchement le plus naturel possible malgré l’ocytocine en intraveineuse et l’équipe nous a bien compris.

Nos cartons de couleur ont été collés au mur au centre de la chambre et nous avons eu la chance d’avoir qu’une seule infirmière pour toute la durée du travail même s’il a duré plus d’un shift de 8 heures, ce qui est une particularité de l’hôpital de notre région. L’infirmière a suivi exactement tout ce qui était écrit sur nos cartons. J’aurais simplement aimé que mes cartons soient plus complets pour la guider encore mieux, car il ne faut pas prendre pour acquis que les standards de la maison de naissance seront suivis à l’hôpital, qui a une autre série de standards. Par exemple, le cordon a été coupé dès la naissance, l’onguent dans les yeux administré, et nous avons reçu la visite d’un grand nombre d’intervenants durant les 24 heures que nous avons passées à l’hôpital après la naissance. Ce sont des éléments sur lequel nous aurions pu nous affirmer, mais nous avons été un peu dépassé par la vitesse et la situation. Cependant, certains souhaits que nous n’avions pas écrits (comme de découvrir nous-mêmes le sexe de notre bébé) ont été réalisés d’emblée par la médecin et l’infirmière. Nous avons eu une équipe vraiment super pour nous accompagner.

Je dois dire que c’est mon conjoint et l’infirmière qui ont été les gardiens du nos souhaits de naissance. Spécifiquement mon conjoint a été là pour me soutenir dans les choix à faire qui se sont présentés à nous et il s’est assuré de s’affirmer pour que nos souhaits soient respectés lorsque cela était possible.

Prise 2!

Alors pour mon deuxième accouchement, aussi prévu à la maison de naissance, j’ai écrit des souhaits, toujours sur des petits cartons de couleur, mais cette fois-ci beaucoup plus complets. Au cas où! Voici un descriptif de différents sujets inclus sur les cartons, sans nécessairement vous indiquer nos choix précis.

Les valeurs

C’est bien personnel à chaque couple. Mais nous avons jeté les bases des valeurs qui nous guident.  C’est une idée générale de nos aspirations, par exemple, vous pouvez indiquer que vous souhaitez un accouchement le plus naturel possible ou encore avoir accès à toutes les méthodes de gestion de la douleur, avoir un travail qui est induit ou non.

Vous pouvez aussi indiquer les valeurs qui guident votre accouchement et/ou votre nouveau rôle de parent, par exemple, le courage, la complicité, l’adaptabilité, la douceur, l’entraide, etc.

L’ambiance et l’environnement

  • Les personnes présentes et les attentes envers elles (conjoint, famille, accompagnante, enfants ainés)
  • L’ambiance dans la pièce (éclairage, sons, va-et-vient du personnel, température)
  • L’attitude des personnes présentes: calmes, positive, en mode accueil, confiantes, plus ou moins présentes, montrer que vous croyez en moi, me laisser aller dans mon monde, etc.
  • Les vêtements que je souhaite porter
  • Ce que je souhaite boire et manger

Souhaits pour l’accouchement

  • Les préférences pour la gestion de la douleur: hum…difficile à dire à l’avance!
    Selon moi, le mieux est de bien connaître les possibilités et les impacts des différentes méthodes sur le travail afin de choisir en temps venu ce qui vous ferait du bien. Vous pouvez cependant indiquer dans votre plan que vous ne souhaitez pas vous faire offrir certains moyens de gestion de la douleur mais que vous en ferez la demande au besoin.
  • Les positions pour les différents stades du travail et l’aide des personnes présentes pour vous déplacer, vous positionner, vous reposer. L’utilisation du bain ou de la piscine.
  • Vous pouvez faire part de vos souhaits pour les examens vaginaux (fréquence) et le monitoring foetal (fréquence, moniteur sans fil, etc), et selon la situation, votre équipe vous expliquera ce qui est nécessaire de faire ou non en tentant de respecter vos souhaits.
  • Dépistage et antobiotiques pour le Streptocoque B
  • Les méthodes artificielles et naturelles pour déclencher le travail
  • L’accompagnement durant la poussée : plusieurs écoles de pensée existent pour cette phase de l’accouchement, allant de ne pas indiquer à la femme quand ni comment pousser, à une approche plus directive (par exemple, hands-on ou le coaching pour comment respirer et quand pousser) et bien sûr l’épisiotomie.
  • Regarder dans un miroir la sortie du bébé,  toucher la tête du bébé alors qu’il approche.
  • Etc.!

 

Souhaits pour la naissance

  • Qui prendra le bébé à sa sortie? Sera-t-il placé immédiatement en peau à peau avec la maman?
  • Si le sexe n’est pas connu, les parents souhaitent-ils découvrir le sexe du bébé eux-même au moment où ils le souhaiteront?
  • À quel moment couper le cordon (immédiatement, 30 sec, 2 minutes, après la sortie du placenta, par le conjoint)
  • Naissance du placenta
  • Intimité de la nouvelle famille (être seuls pour un certain moment)

Premières heures

  • Soins au bébé: onguent dans les yeux, vitamine K, bain, examen du bébé, pesée du bébé, monitoring des signes vitaux.
  • Enseignement aux nouveaux parents,  déroulement de la première nuit (qui viendra dans la chambre pour réaliser quels gestes).
  • Soutien pour allaiter le bébé dans les premières heures (par qui)

Pour cette expérience, nos souhaits ont été respectés par l’équipe de sage-femmes car elles nous connaissaient tellement bien et nos souhaits étaient clairs et détaillés. C’est une sensation vraiment indescriptible que de voir les étapes se dérouler et que nos souhaits soient respectés et honorés. Je dirais du pur bonheur. C’est ce que je souhaite à tous les parents. Par exemple, j’avais beaucoup travaillé les positions d’accouchement, dont celles en suspension (où j’ai les bras accrochés à une grande écharpe et je peux me soulever pour étirer mon dos et soulager la douleur). Dès mon arrivée dans la chambre, les sage-femmes étaient déjà en train d’installer mon écharpe sur un crochet au plafond.

Nous avions aussi discuté que j’avais trouvé pénible de changer de position durant les dernières phases du travail à mon premier accouchement, mais que parfois il faut le faire pour encourager le bébé à descendre. Alors quand c’était le temps de changer de position, les sage-femmes me demandaient si je voulais changer de position, vers quelle position, me rappelaient que cela allait être plus douloureux pour 3-4 contractions mais que ça se replacerait ensuite. Que cela allait aider mon bébé. Elles m’ont soutenu physiquement pour le changement, ce que j’avais explicitement demandé dans mes souhaits. Cela fait une grande différence au point de vue de la douleur pour moi.

Ce que je dirais aux parents qui préparent leur plan de naissance:

Vous avez tout à fait le droit d’obtenir de l’information sur tous les aspects entourant l’accouchement et la naissance et vous pouvez décider d’inclure ou non ces choix dans vos souhaits de naissance. Ne vous laissez pas influencer par les listes à cocher des plan formatés, c’est très restrictif ce que l’on peut trouver sur internet et dans les différents centres de santé.

À titre d’exemple, vous pourriez choisir de ne pas être dirigée pour la poussée, même s’il y a une liste de plusieurs intervenations proposées dans le plan de naissance de votre institution pour ce moment du travail. Vous pouvez choisir que votre travail ne soit pas induit même si on vous le propose dans certaines circonstances. Vous pouvez aussi demander à ne pas être dérangé durant la première nuit avec votre bébé.

Laissez vos valeurs vous guider. Et demandez à votre conjoint d’être le gardien de vos souhaits de naissance, il sera heureux de jouer un rôle si significatif.

 

 

 

Photo by Luma Pimentel on Unsplash



5 383 thoughts on “Bilan de mes plans de naissances: détails et flexibilité”